L'actuariel // économies // Page 2

économies - Page 2

Les obligations pandémiques émises par la Banque mondiale doivent permettre une mobilisation rapide des fonds nécessaires à la gestion du Covid-19 pour les pays les plus pauvres. Analyse du mécanisme de ces instruments financiers attractifs pour les investisseurs.

Pour réduire les coûts et gagner en attractivité, les entreprises complètent progressivement les actions de l’État en matière de prise en charge des dépenses de santé, de prévention des risques professionnels et d’amélioration du bien-être au travail. Néanmoins, les scientifiques soulignent que l’efficacité de ces programmes n’est pas prouvée.

Les modalités annoncées fragilisent la répartition, sans tirer parti du potentiel d’innovation des points.

Fort de dix années passées à la division en charge des recommandations de politique monétaire, Alain Durré évoque le pouvoir circonscrit de la Banque centrale européenne (BCE). Malgré un contexte de taux bas, Alain Durré ne croit pas à un scénario catastrophe pour les banques et les assureurs.

L’intensification du bras de fer qui oppose la Chine aux États-Unis contribue à la baisse de la croissance mondiale. Afin de mesurer l’impact de cette guerre commerciale sur ses protagonistes, et sur le reste du monde, des économistes envisagent différents scénarios.

Depuis une dizaine d’années, en Europe, les réformes des systèmes de retraite se succèdent avec un défi commun : s’adapter à des changements démographiques sans précédent, et faire perdurer le principe de protection sociale. Regards croisés  de spécialistes en Pologne, en Italie et au Royaume-Uni.

En cette rentrée, Lucrezia Reichlin publie « La Banque centrale européenne et la crise de l’euro »*. Dans cet essai, elle explique les faiblesses du cadre institutionnel de la zone euro observées entre 2007 et 2015, pendant la crise financière et met en évidence la nécessité de consolider le système.

Branko Milanovic met en lumière les défis politiques de nos sociétés à travers l’analyse des inégalités mondiales et un mode de lecture novateur.

Le pétrole, ressource par définition non renouvelable, s’épuise. Au-delà des questions sur l’échéance et les modalités de la rupture, les enjeux environnementaux et économiques s’invitent et s’imposent comme autant de défis.

De nombreuses entreprises prennent désormais en compte l’impact environnemental de leur activité, sans nécessairement ajuster leur modèle économique. Pour les scientifiques qui défendent une refonte totale des règles comptables, l’essentiel reste à faire.

Connexion