L'actuariel // Décryptage

Bénéfice paradoxal de l’éloignement forcé : l’accélération de la digitalisation des activités professionnelles. La Maison des actuaires n’y fait pas exception, qui a, depuis mars 2020, revisité son fonctionnement et son « offre de services ». À l’avantage de ses publics, actuaires et au-delà. Dès le début du confinement en mars 2020, la question du télétravail, et plus globalement […]

Dans le cadre des travaux de son groupe ALM, l’Institut des actuaires s’est intéressé à comparer les origines du risque de taux d’intérêt entre deux types d’activités : la banque de détail et l’assurance vie telles qu’elles sont exercées en France. Dans les lignes qui suivent, nous analysons les deux activités pour mettre en exergue les […]

Quelle place attribuer à l’Eurocroissance au sein d’une gamme de supports déjà riche et dans un environnement de taux d’intérêt durablement bas ?

La science actuarielle a toujours entretenu un lien très fort avec son activité opérationnelle. A l’ère de la data science et de la révolution numérique, l’internalisation d’une force dédiée à la recherche rencontre un regain d’intérêt certain La question de la structuration d’une équipe de recherche constitue cependant un enjeu stratégique et organisationnel de taille. Décryptage.

La période de confinement que nous avons traversée récemment pose la question du traitement du risque sanitaire de façon criante.  Plusieurs voix, au sein du gouvernement mais aussi dans le monde de l’assurance, se sont dites favorables à la création d’un régime dédié qui pourrait s’inspirer du CatNat. Celui-ci servirait donc d’exemple. Tour d’horizon des limites du régime actuel et des évolutions proposées.

Cet article vise à décrire les dérives observées de 2009 à 2018 sur les remboursements en invalidité et en incapacité pour les années 2019 et 2020 et en prédire les évolutions. L’étude est fondée sur la base de données complète sur les dépenses d’Assurance maladie interrégimes, dite Open Damir. Pour l’analyse prédictive, la théorie des séries temporelles a été expérimentée.

À la suite des scandales des années 2010 sur les manipulations des taux d’intérêt, le Parlement et le Conseil de l’Union européenne ont arrêté le règlement Benchmark (également appelé BMR).  Celui-ci définit les nouvelles règles que les indices de référence devront respecter dès sa mise en application. Ainsi, les taux de référence actuels, tels que l’Euribor, le Libor et l’Eonia doivent être réformés pour devenir conformes à ces nouvelles exigences réglementaires.

L’utilisation des captives d’assurance et de réassurance 1 ne date pas d’hier mais des années 1970. Historiquement, les captives ont été notamment créées et utilisées par des corporates pour arbitrer le marché de l’assurance lorsqu’il était en cycle haussier ou « hard market ».

Comment concilier solidité prudentielle et investissement en actions au sein des bilan des assurances.

Connexion