Existence et conscience de la R&D actuarielle

1 octobre 2020  | Par Alexandre BOUMEZOUED
L'actuariel // Métier // Profession actuaire // Existence et conscience de la R&D actuarielle

La science actuarielle a toujours entretenu un lien très fort avec son activité opérationnelle. A l’ère de la data science et de la révolution numérique, l’internalisation d’une force dédiée à la recherche rencontre un regain d’intérêt certain. La question de la structuration d’une équipe de recherche constitue cependant un enjeu stratégique et organisationnel de taille. Décryptage.

La nécessité de soutenir la recherche est un objectif unanime. L’Association actuarielle internationale l’inscrit au cœur de sa mission « de promouvoir le professionnalisme, d’élaborer des normes de formation et de stimuler la recherche, en collaboration étroite avec les associations membres et les diverses sections, de façon à répondre à l’évolution des besoins ». L’Institut des actuaires soutient le développement de la recherche, notamment à travers les projets et les groupes de travail, le financement de conférences et l’association éditoriale (Bulletin français d’actuariat, European Actuarial Journal). D’autres initiatives émanent des acteurs de l’assurance et de la réassurance, comme le groupe SCOR, qui a créé dès 1996 dans plusieurs pays le Prix de l’actuariat, dont le but est d’encourager l’innovation en soutenant l’enseignement lié à la science actuarielle.

Vous souhaitez lire la suite de l’article ?

Achat de l'article

Acheter

Abonnement

S'abonner

Mon compte

Connexion